L’intersaison permet le passage en douceur d’une saison à une autre et est relié à l’élément terre qui est neutre. C’est la cinquième saison de l’énergie. Elle est présente à chaque intersaison mais est plus marquée entre l’été et l’automne et à ce que l’on nomme l’été indien. Chaque saison dure en moyenne 72 jours et l’intersaison est de 18 jours.
  Visualiser en cliquant sur l'image


 La terre l'élément du centre

Les organes reliés à l'intersaison sont l'estomac, la rate et le pancréas. C'est une phase de maturation et de stabilisation.

Aux intersaisons, selon la médecine chinoise, c’est le moment idéal pour s’occuper de son système digestif central : Rate-Pancréas-Estomac
A chaque autre saison, il y a des réajustements dans la nature. L’homme ressent dans son corps une bataille et dans son corps c’est le système digestif central qui assume cette transition. C’est pourquoi dans ces périodes (4 fois dans l’année), différents symptômes reliés au système digestif peuvent apparaître plus fortement: nausée, diarrhée, fatigue générale, brûlement d’estomac, idée fixe, inconfort de l'abdomen, perte de l'appétit, de la mémoire, manque de force des membres, perception déformée des saveurs, bouche pâteuse, hoquet, ralentissement de la digestion, ...

L’organe maître est la Rate. La rate est l’organe central du processus de digestion. Elle transforme les aliments et les boissons ingérés pour en extraire le QI des aliments qu’elle transporte vers divers viscères et parties du corps. Cette fonction influence la production de l’énergie du sang. Lorsque la rate fonctionne correctement, la digestion est bonne, l’appétit aussi, l’absorption est normale et le transit est régulier.
Elle contrôle le sang : Si l’énergie de la rate est bonne, elle assure une circulation sanguine correcte en maintenant le sang dans les vaisseaux. Un QI de la rate insuffisant peut être source d’hémorragie. Pour tonifier le sang, il sera donc utile de tonifier la rate.
Elle contrôle les muscles et les 4 membres. La quantité d’énergie physique d’un individu est largement déterminée par l’état de la rate.
L’organe relié à la rate est l’estomac
Sa fonction principale est de transformer les aliments et boissons ingérés selon un processus de fermentation. (Mûrissement et pourrissement). Il prépare le terrain pour la rate qui sépare et extrait les essences pures de la nourriture. Les 4 membres dépendent de l’énergie de l’estomac. Si elle est affaiblie, la personne peut ressentir de la faiblesse musculaire. (d’où le lien entre faiblesse musculaire et indigestion)

L’émotion de la Terre
A l’élément terre est associé la réflexion, l’inquiétude et la sympathie. Il nous donne notre capacité à prendre soin des autres et aussi de nous-mêmes. La réflexion amenée par cet élément peut très vite tourner à l’inquiétude si l’environnement et le corps ne sont pas en équilibre. Je suis certaine que beaucoup d’entre vous se reconnaîtrons, si je dis qu’à certains moments de notre vie, il arrive que nos pensées tournent en rond, et que plus rien n’en sort de constructif. C’est aussi l’élément terre qui en est la source.

La couleur de la Terre
La couleur associée à la terre est le jaune, car il représente la couleur du moment de la récolte. Les céréales sont jaunes lorsqu’elles sont mûres. Cela correspond donc à ce que nous devons récolter de la saison passée avant d’aller sur la suivante. Une personne avec un déséquilibre constitutionnel dans l’élément Terre peut parfois avoir le teint jaune, ou légèrement jaunâtre, comme si elle était malade. 

Couleur : Jaune
Direction : Centre
Climat : Humide
Elément : Le plomb
Animal : L'ours
Chiffre : 5
Son : OU
Organe des sens : Toucher
Odeur : Parfumée
Saveur : Douce
émotion : rumination mentale
Heures : Entre 7h-9h (l'estomac) et entre 9h-11h (la rate)

La cuisson des aliments : l'étouffée ou en vapeur douce
 
Objectif
L’objectif à atteindre lors de cette cinquième saison est de retrouver l'équilibre de l'énergie rate-estomac, de s’alimenter raisonnablement, de digérer les émotions vives et de se relier à la terre.
 
Conseils alimentaires pour bien traverser la 5ème saison
Pour être digérés correctement, les aliments doivent être transformés. La bonne digestion naît de la complémentarité entre l’estomac, qui déteste la sécheresse et la trop grande chaleur, et la rate, qui n’aime pas l’humidité.
- Manger moins
- Boire chaud
- Cuire les aliments à l'étouffée ou en vapeur douce
- Choisir les bons aliments : privilégiez les légumes à saveur douce, de couleur jaune ou orangée et qui poussent à fleur de terre ou en dessous, comme les carottes, les panais, les potirons, les pommes de terre, les patates douces, etc. Évitez pendant dix jours les crudités, qui demandent un gros travail de digestion. Tous vos aliments doivent être cuits ou, au moins, saisis

Tracé des Méridiens : Rate-Pancréas et Estomac

 

 Brigiitte nous initie au Qi Gong "méridien estomac" 

       
       


Le méridien de l'estomac est yang, lié à la production du qi, en tant que responsable de la digestion des aliments pour les convertir en nutriments. Il transforme tout ce que nous percevons de l'extérieur en énergie, sur les plans physique et psychique (pensée, réflexion..)

Un mouvement propice à ce méridien:

Debout, épaules relâchées, une largeur de bassin entre les pieds, les doigts sont entrecroisés, paumes vers la terre.
Porter le poids du corps sur la jambe gauche pour libérer la jambe droite et avancer le pied droit en posant le talon au sol, orteils levés.
Transférer le poids du corps sur la jambe droite en levant les mains progressivement au-dessus de la tête pour étirer le ventre et la jambe arrière (le talon gauche se lève naturellement).
Descendre les bras et redresser le buste en ramenant le poids du corps sur les deux jambes puis les pieds côte à côte.
Recommencer avec l'autre jambe.
Ce qi gong a pour effet d'agir sur les tensions logées dans le ventre et de redresser la colonne vertébrale.

Plats très digestes et profitables à la Rate :
un wok de légumes de saison découpés en petits cubes, juste saisis dans un peu d'huile de sésame avec ail, gingembre et cardamome accompagnés d' un bol de riz basmati cuit à l'étouffée, assaisonné de tamari.

Un « guacamole » de fèves : mixer des jeunes fèves cuites à la vapeur avec des graines de sésame, une gousse d'ail nouveau, du jus de citron et du tamari en ajoutant petit à petit de l'huile d'olive bien fruitée jusqu'à la consistance souhaitée. Incorporer les feuilles de basilic finement ciselées.

Retour vers Les saisons