Ce Qi Gong renforce les muscles, les tendons et les fascias.
Pratiqué régulièrement, permet d’obtenir une tonicité physique, d'accroître l’énergie vitale.

1 - Debout immobile, réguler le corps et l'esprit

La régulation du corps et de l’esprit s’effectue grâce à la mise en place d’une série de micromouvements  spirales à additionner. Tout en gardant le mouvement des pieds, procéder ensuite à un mouvement interne de spirales centrifuges (du centre vers l’extérieur) et centripètes 

 

2 - La grue blanche déploie ses ailes

Amplifier l’ensemble des mouvements internes pratiqués dans la 1ère spirale. Idée générale: détendre en profondeur l’ensemble des épaules et des bras afin d’optimiser au mieux la bonne circulation énergétique pour les spirales suivantes. Le mouvement des bras est toujours généré à partir des omoplates.

3 - Percer vers l'avant et ramener

Visualiser, en montant les bras, un souffle interne venant de la terre, traversant les jambes puis les organes pour ensuite passer dans les bras. En fin de mouvement visualiser ce souffle qui perce devant vous vers l’infini. Sur le retour des bras visualiser un nouveau souffle qui traverse les organes les jambes puis retourne vers la terre.

 

4- Yin et Yang, gauche et droite

Visualiser la montée du souffle en spirale dans les jambes, les flancs et les bras. Les mains percent à l’infini pour revenir avec l’idée de collecter l’énergie avec les paumes dans toutes les directions. 

 


5 - L'eau et le feu en interaction

Sur la montée des mains, visualiser un souffle interne venant de l’abdomen et allant vers le cœur. Ce souffle rafraîchissant trouve son origine dans l’élément eau du rein. Il a pour fonction de calmer l’excès de feu dans le cœur. Sur la descente des mains un souffle léger de l’élément feu du cœur va réchauffer l’eau des reins. Cette alternance harmonise l’énergie dans ces 2 organes essentiels.

6 - L'ours enlace la lune

A hauteur du cœur les bras forment un cercle de défense, de protection du cœur. Sur la rotation des paumes vers l’avant l’excès éventuel de feu du cœur peut s’extérioriser par le centre des paumes. En fin de mouvement nous prenons mentalement l’attitude de l’ours dressé sur ses pattes arrières. Cette attitude symbolise la force Yang, le dos ouvert. L’équilibre Yin sera symbolisé par l’image de la lune tenue dans l’intérieur du cercle que forment les bras.

   

7 - Le bouddha soutient les cieux

A hauteur du cœur procéder à une ouverture des coudes vers les côtés, suivie d’une fermeture alors que les doigts percent vers le ciel. Le travail méditatif consiste à conduire le souffle énergétique de la terre vers le ciel et du ciel vers la terre à travers tout le corps, les organes. Le Qi dans la partie la plus haute du mouvement afflue vers la tête et au-delà. La poussée des paumes vers le haut symbolise le contact avec l’énergie du ciel que nous collectons pour la ramener en soi. Dans ce Qi Gong nous mettons en place une notion d’ondulation de la colonne vertébrale.

8 - Séparer la Terre et le Ciel

Comme son nom l’indique et dans l’idée de pousser mentalement sur la terre et le ciel de manière harmonieuse et équilibrée. Ce mouvement vise à harmoniser le mouvement ascendant de la rate et descendant de l’estomac. Les fonctions d’assimilation de digestion seront donc stimulées. La poussée de la main terre s’effectue sur le côté des hanches, la poussée de la main ciel s’effectue au-dessus de la tête.

     
     

9 - Le coq doré détend ses ailes

Cet exercice se rapproche du précédent. Il demande à la main terre de pousser au niveau du coccyx, tel un serpent qui s’enroule autour d’un arbre. La main et l’avant-bras enveloppent tour à tour les reins. L’idée générale est de stimuler l’auto-grandissement de la colonne vertébrale en poussant le coccyx vers le bas et en érigeant la nuque vers le haut.

10 - Se retourner pour regarder la lune

Mouvement proche du précédent Placer une rotation du corps pour regarder derrière et vers le haut en direction d’une lune imaginaire. Le regard tourné vers le ciel/Yang , nous harmonisons en intégrant une image lune/Yin. L’intérêt majeur de ce Qi Gong réside dans l’auto-massage des reins.

 

11 - Le grand python détend son corps

Dans ce mouvement dit «du grand python», adopter une position large des jambes en cavalier. Le mouvement des bras restera très proche des exercices précédents . Observer le transfert du poids d’une jambe sur l’autre, en flexion. Le genou de la jambe fléchie n’allant pas au-delà de l’aplomb des orteils, la jambe arrière n’étant pas totalement tendue. La paume poussant vers l’arrière pousse aussi vers le haut. Ce Qi Gong va globalement stimuler le mouvement énergétique de l’eau dans le corps .

12 - Yin et Yang, haut et bas

 Travail des bras simple Concentration sur le travail des jambes. Placer le poids du corps dans une jambe pour faciliter l’ouverture en spirale de la jambe opposée au pied. Transférer le poids dans le pied ouvert pour fermer ensuite sur le bol du pied opposé. Prendre la position dite du pas croisé. Enfin le mouvement accroupit, nous pourrons nous asseoir sur le talon du pied arrière. Ce Qi Gong va stimuler le mouvement énergétique haut/bas dans tout le corps et surtout renforcer l’énergie dans les muscles et les tendons des membres inférieurs.